FR/DE
Site de l’artiste-peintre Oswald Pilloud (1873-1946)

Ignace Nazaire Oswald Pilloud naît à Châtel-St-Denis (Suisse) le 27 juillet 1873. Malgré un apprentissage de ferblantier qu’il va effectuer aux côtés de son père, il s’initie très tôt à l’art pictural. Parti servir comme mercenaire en Afrique du Nord, il revient en Suisse où il suit les cours de Ferdinand Hodler au Musée industriel en 1897 et 1898. Il part ensuite se perfectionner à Paris, aux académies de la Grande-Chaumière et Colarossi, avant de rentrer définitivement en Suisse. Après une courte expérience de photographe en Veveyse, il entame une carrière d’enseignant et donne des cours de dessin et de peinture décorative au Musée industriel (renommé par la suite Technicum) de Fribourg, où il aura notamment comme élèves Anton Schmidt et Armand Niquille. Cela ne l’empêche toutefois pas de poursuivre ses activités artistiques personnelles et d’exposer régulièrement dans différents salons de la Société des Peintres, Sculpteurs et Architectes Suisses ou dans des expositions nationales. Il honore également quelques commandes et contribue notamment à la décoration du buffet 1re classe de la gare de Lausanne en peignant une vue monumentale de Fribourg. Pilloud s’adonne à tous les genres : portrait, nature morte, scène de genre et d’intérieur, peinture religieuse. Mais c’est dans le paysage qu’il excelle. En plaine comme en montagne, il pose son chevalet et laisse le motif guider son pinceau.

Tout au long de sa carrière il s’essaye à divers styles picturaux sans pour autant adhérer à l’un ou l’autre mouvement. Fortement inspiré par le grand Hodler, il n’en développe pas moins son propre style, adoucissant au fil du temps sa palette aussi bien que les contours. Le Moléson, la chaîne des Gastlosen, les Paccots ou encore la ville de Fribourg sont autant de lieux qui lui permettent de s’adonner à sa passion de la lumière et de la couleur. Actif essentiellement dans son canton d’origine, il ne délaisse pas pour autant la région lémanique et le Valais qui lui inspirent quelques-uns de ses plus remarquables paysages.


Exposition en préparation


A l’automne 2016, le Musée gruérien de Bulle (Fribourg) rendra hommage à ce chantre de la nature, commémorant ainsi les 70 ans de sa disparition, survenue le 6 juillet 1946 des suites d'une longue maladie. A cet effet, nous sommes à la recherche d’œuvres, de documents d’archive et de photographies inédites susceptibles de contribuer à la réalisation de cette exposition.

Contact

Philippe Clerc, Historien de l'art, Rue Tronchin 1, 1202 Genève, Suisse
Mobile: +4179 365 65 54   E-mail: ph_clerc@hotmail.com